HATTON

 

En 1835, Hatton comptait 6 maisons et un moulin placé sur la Brèche près d'Essuiles. Nous aurons l'occasion de parler plus amplement des moulins à la suite de l'étude.

L'ancien moulin d'Hatton tel qu'il était avant sa destruction en 2005. (vue de Bulle sur la deuxième photo)

ESSUILET

 

La ferme d'Essuilet est à l'écart au sud d'Hatton. Le nom Essuillet est formé d'Essuiles et du suffixe et, dans la toponymie, remplace souvent l’épithète « petit ». On trouve trace d’Essuilet dès 1303 puis 1352 ; il devient Esssuilé au XV siècle, Essuilier en 1548, les Essuilets au XIX siècle.

COISEAUX

Coiseaux signifie Moulin à choisel, de l'ancien français, choipsel au XIIIème siècle, choisel, coesel au XIV   siècle, coisel, choiseau, coiseau, du bas latin Molendinum Closeullum, mot d'origine incon- nue dont le sens reste obscur. On croit généralement que choisel signifie écluse.

Coiseaux ou Cusault en 860, Coiseaux en 1165, Coisals en 1186, Choisaux, Coisaus en 1189, in molendino de Coisiax au XIIIème siècle, Quosiaux en 1292, Coizeaux en 1641; autre hameau d'Essuiles qui comptait environ quarante feux en 1835, ce qui représente environ 130-140 habitants, placé dans la limite septentrionale du territoire sur les deux rives de la Brèche. Il appartenait au chapitre de Beauvais auquel il fut donné en 1165 par Renaud seigneur de Bulles en dédommagement d'un forfait commis contre les chanoines. Ce hameau était divisé en sous-sections nommées Coiseaux l'eau, sur la rive gauche de la Brèche, Coiseaux l'allumette ou le brûlé dans la vallée et Coiseaux le bois ou le rouge sur la pente occidentale de la vallée.

BECQUEREL

 

Becquerel formait un écart entre Coiseaux et Hatton. Le nom Becquerel servait à désigner autrefois les moulins (on trouve des Becquerels à Blicourt sur le Herperie affluent du Thérinet et un Becquerel près de Fitz-James lui aussi sur la Brèche). Becquerel de l'ancien français, becquerel dérivé de bec, bècherele "coups de bec au moyen-âge, appelatif dont le sens s'est perdu. Pour le moulin, allu­sion au bruit qu'il produit. Le Moulin de Becguerel est cité dès 1186 et au XIII ème siècle sous le nom "in molendino de Bekerel". Et enfin Maigrement qui était un hameau aujourd'hui disparu.

NB: Ce texte est extrait de la monographie de Dominique Villeroy "Monographie de la commune d'Essuiles St-Rimault" 1986

Saint-Rimault.fr  2016-2017   Tous droits réservés