Le mystère du tombeau du père Louis enfin élucidé !

 

Tout commence quand Mr Chantrelle, fils, après l’achat d’une parcelle, découvre cette sépulture à l’état d’abandon ; il décide alors à l’aide de ces collaborateurs de la remettre en état : la croix qui partait en morceaux est refaite en insérant de l’aluminium à l’intérieur (pour éviter qu’elle se déforme dans le temps) ; l’enclos en brique est consolidé à son tour, solide comme au premier jour. Mais un mystère reste entier : Qui repose dans ce tombeau ?

 

Grâce à la recherche historique et généalogique de Mme Chantrelle, le mystère de la sépulture dans le champ du Père Louis est enfin élucidé : C’est Pierre Louis PILLON qui repose en paix dans son champ. Voici un arrêté municipal de St-Rimault datant de 1888 retrouvé par Mme Chantrelle aux archives départementales qui dévoile ce mystère...

 

 

Arrêté concernant la construction d’une sépulture pour le sieur Pillon Pierre Louis

 

Nous, Maire de la commune d’Essuiles, Chevalier de la légion d’honneur,

 

Vu le décret du 23 prairial an XII14,

Vu la loi du (?) avril 1884, article (?),

Vu la demande formée par le sieur Pillon Pierre Louis, rentier, demeurant à la commune d’Essuiles, tenant à obtenir l’autorisation de construire une sépulture pour se faire (?) sur un terrain à lui appartenant contenance de 31 acres situé lieu-dit le bout d’Essuiles.

 

 Considérant que ce terrain se situe hors de l’enceinte de la commune et à une distance de plus de 40 mètres hors de cette enceinte.

 

Arrêtons :

 

Article 1er : Le sieur Pillon Pierre rentier, demeurant à Coiseaux, est autorisé à construire une sépulture sur une pièce de (?) lui appartenant d’une contenance de trente et une acres soixante-dix centiares, située l (?) du chemin vicinal d’Essuiles à Coiseaux dit le bout d’Essuiles, cadastrée section N°264 et 268 et section B, N°1409 et à se faire inhumer dans cette sépulture.

 

Article 2éme : Cette autorisation est toute personnelle et est seulement donnée au sieur Pillon Pierre Louis, à l’exclusion de tous les membres de sa famille.

 

Article 3éme : Le terrain destiné à la sépulture devra être enclos avant l’inhumation, soit d’un mur, soit haie vive.

 

 

Essuiles St-Rimault, le 5 Août 1888.

 

Le maire

De Guillebon.

 

Note : ? = Illisible

 

Généalogie de la famille PILLON (à venir)

Saint-Rimault.fr  2016-2017   Tous droits réservés